Lavender Pill Mob (novembre 2005)


Partager

Né des cendres désormais froides de RENEGADE SOUNDWAVE, LAVENDER PILL MOB est le groupe de Gary Asquith et Kevin Mooney, un crooner punk à la voix nasillarde et son acolyte (ex ADAM & THE ANTS). Gary le trublion répond à nos questions avec une véhémence et une l'arrogance typiquement « british ». Pour tous ceux qui comme nous ont vénéré RENEGADE SOUND WAVE, ce nouveau projet est une excellente raison de découvrir leurs deux albums et leur label Le Coq Musique.

Comment avez-vous commencé à faire de la musique, comment avez-vous rejoint le big-bang punk?


Je ne voulais pas vraiment faire partie de l'explosion punk rock. Il se trouve que j'ai été frappé par sa magie. Le punk rock a existé sur une période très courte et personne ne se disait rocker punk,c'est une invention des médias. Bon endroit-bon moment et pile à la bonne période de ma vie. J'avais 16 ans et j'étais sexy, je faisais le tour des boîtes comme le Roxy Club 7 , le Speakeasy où on pouvait approcher Johnny Thunders et les Heartbreakers ou Cherry Vanilla ou les Corinas ou encore les MODELS. J'aimais son énergie et c'était essentiellement un truc londonien alors tu pouvais choper quelque chose d'intéressant tous les soirs. « Mikes Bikes » est une sorte de retour vers une musique qui nous a influencés dans les jardins de nos jeunesses Kevin et moi. Je suppose que j'ai eu de la chance parce que Michael Allen et Marco (ndlr: futurs membres de REMA-REMA et THE WOLFGANG PRESS) habitaient dans mon voisinage. Nous voulions tous un échantillon de ce qui se déroulait et nous l'avons eu. Je doute que j'aurais jamais fait de la musique si un groupe comme les SEX PISTOLS n'avait pas existé « they were the bollocks ». Résolution et application. Si tu n'as rien à dire , tu ne devrais pas envisager la musique comme ton salut. J'ai toujours eu quelque chose à dire et tant que ce sera le cas, je trouverai un moyen de communiquer à travers mes rythmiques..


RENEGADE SOUND WAVE était une sorte de grand crossover entre indie-dance-punk-groove, souvent sous-estimé, peut-être arrivé trop tôt, qu'en pensez-vous? Certains de vos héritiers comme PRODIGY, ou même CHEMICAL BROTHERS... ont touché le jackpot, à la place des pionniers que furent RSW, WOLFGANG PRESS, POP WILL EAT ITSELF ou de plus anciens comme A CERTAIN RATIO ou THE POP GROUP...


Premièrement le nom semblait parfait pour les gens qui faisaient partie de RENEGADE SOUNDWAVE. Ce fut vraiment dommage que Karl s'en aille parce qu'il est devenu impossible d'écrire des chansons avec des samples réaccordés. Nous n'avons pas eu peur d'essayer presque tous les styles musicaux. Je n'ai aucune animosité envers les PRODIGY ou les CHEMICAL BROTHERS , j'aime des chansons des deux groupes. Ca semblait évident que quelqu'un s'emparerait de cela quelque temps après la mort du groupe. Il ne restait pas beaucoup de champs musicaux à couvrir. Naturellement je préfère l'approche de RENEGADE SOUNDWAVE (nous avions plus de profondeur) et c'était difficile de rester unis. Nous avions aussi un label de merde qui ne s'accordait pas avec nos idées vivifiantes, alors nous avons implosé avec l'aide de Mute Records.

Nous aurions dû insister pour avoir un meilleur deal avec un angle plus dynamique, mais nous ne l'avons pas fait alors je la ferme.

« Soundclash » et « In Dub » sont fabuleux et l'écriture de chansons populaires ne dépasse pas le « Howyoudoin?? »...

Ma vision des choses c'est que POP WILL EAT ITSELF et THE POP GROUP et A CERTAIN RATIO étaient des groupes indies, je n'ai jamais pensé que RSW était un groupe indie. Je n'ai jamais dit autour de moi que je faisais partie d'un groupe indie, innovant oui, indie non.

Selon moi, WOLFGANG PRESS n'était pas apprécié à sa juste valeur (je vais aller chercher mon cd « QUEER » dans mon « caveau » (ma turne)et demain j'écoute Blood satisfaction (ndlr: en fait ce titre est sur « FUNKY LITTLE DEMONS »).


LAVENDER PILL MOB reste toujours attaché à ce mélange de styles, mais le son est plus intimiste et moins dancefloor, les chansons y sont comme des miniatures. C'est une musique à écouter plus que pour danser ou faire la fête. Etes-vous d''accord avec cette perception? Quel est le concept ou le but de LAVENDER PILL MOB, il y a-t-il un message?


Je peux m'amuser avec « Mikes Bikes » , ça n'a pas été évident de laisser les samples et les crédits de production derrière nous et de revenir aux sources. Je ne vois pas bien ce que tu entend par intimiste, mais je suppose que oui... C'est comme entrer dans un bon club où tu sais qu'il y aura d'autres membres intéressants.

Kevin et moi savons écrire des chansons autour de guitares jusqu'à ce qu'on soit tout bleus, ça fait partie de nous. La dance music est devenue un peu pesante ces dernières années. Il n'y a plus d'endroits où aller alors qu'une bonne chanson est éternelle. « Mikes Bikes » a des sentiments et des émotions et tu crois dans les chansons que tu entends. Je n'éprouve plus cela pour les CHEMICAL BROTHERS , c'est toujours un peu pareil. J'aimerais entendre ces gars faire un disque punk rock, ça pourrait être excitant. LPM est une école de pensée ouverte aux suggestions et nous cherchons de nouveaux talents pour prolonger notre expression à travers la musique. Ces derniers temps, j'aime plus le hip hop et le jazz que la dance music..


Sur le premier album on a pu entendre quelques invités prestigieux comme Michael Allen (MODELS, REMA-REMA, MASS, THE WOLFGANG PRESS), Andrew Gray de THE WOLFGANG PRESS. Qu'en est-il du nouvel album?


Andrew Gray joue à la fois sur Gogogo et sur 1625 dans « Mikes Bikes », il est depuis pas mal de temps mon guitar hero. C'est moi qui ai fait que Andrew joue de la guitare avec Renegade Soundwave. Rammellzee était la première star du disque LAVENDER PILL MOB. Je suis très heureux que nous ayions trouvé DETROIT SINNER et FILM 2 pour « Mikes Bikes ». On va devoir tirer plus de trucs de ces gars. J'adore Mekon (John Gosling) et Adam Ant est une part de trésor national et je suis ravi que ces gens jouent sur « Mikes Bikes ». Non seulement j'aime tous ceux qui ont contribué à « Mikes Bikes » mais j'aime aussi traîner avec eux tous, et c'est très important pour moi alors merci les gars.


Pourquoi avoir nommé votre label Le Coq Musique? Un rapport avec la mascotte gauloise?


Symbole de force et de prestance, les footballeurs de Tottenham Hotspurs portent un jeune coq sur leurs t-shirts avec beaucoup de fierté et j'aime bien le style de vie des français et leurs folies gastronomiques. J'ai beaucoup d'amis français et des amours ou ex-amours datant de différentes étapes de ma vie qui habitent en France, alors ça fait en quelque sorte partie de mon bien-être. J'aimerais seulement mieux parler le français, mais j'ai de la chance parce que mes amis de FILM 2 ont une merveilleuse chanteuse qu'ils appellent Betty la Gachette et qui parle français.


Pouvez-vous parler de la coloration musicale de « Mikes bikes », il semble un peu plus punky? Qu'est-ce que vous écoutiez pendant l'enregistrement?


Jusque là mon disque préféré de l'année est « On the corner » de THE COMMON , ça a pris pas mal de temps pendant l'enregistrement pour que je me décide sur les titres qui seraient dans le produit fini. Nous avions un tas de chansons qui à un certain point cessèrent de faire partie de l'album donc nous devions avancer. Y mettre un point final fut difficile parce qu'on avait pléthore de chansons intéressantes. Nous avons continué à écrire des chansons jusqu'à ce que nous sentions qu'on en avait assez. Nous avons mis quelques liens manquants sur le ipod de Mike qui est un service gratuit de téléchargement de 9 chansons depuis notre site www.lecoqmusique.com. Kevin a joué pas mal de Chas'n'Dave pendant l'enregistrement de notre CD, je ne suis pas certain que ça aide aucun des lecteurs de Trinity dans leurs vies. Je ne sais pas non plus si ça m'a aidé dans ma vie même si c'était bien d'entendre Kevin chanter en duo avec sa soeur.


En France punk, post-punk et goth sont souvent associés, est-ce la même chose en Angleterre, il y a-t-il une famille avec laquelle vous êtes liés? Ici, on peut écouter en même temps KILLING JOKE, SISTERS, CURE, ATARI TEENAGE RIOT et NEW MODEL ARMY...


Oh oui, il y a un monde entier de gens avec lesquels nous aimerions collaborer, seulement on fait un album à la fois. Les gens aiment participer avec Kevin et moi-même parce qu'ils savent que nous avons de bons titres. Nous sommes un couple de musiciens bien respectés, on est les LAVENDER PILL MOB. Vic Godard de SUBWAY SECT figure sur ma liste de gens à avoir.

Il y a tant de choses à écouter, je ne sais pas si les gens en Angleterre sont fermés aux musiques des groupes que tu as mentionnés. Fermés est une autre étrange expression, en gros je crois que les Anglais sont ouverts sur les styles musicaux. Je suis fermé à NEW MODEL ARMY et ATARI TEENAGE RIOT, il leur manque la classe que j'aime. Les CURE sont cools, KILLING JOKE c'est intéressant mais je n'ai jamais aimé les lignes de voix du chanteur. J'aime les bonnes voix.


Vous êtes issu du punk originel, sans parler de créatures préhistoriques, la « grande r-évolution » de la culture pop et de la société, qu'est-ce qu'être punk? Il y a-t-il une façon d'être punk aujourd'hui? Les « not dead » sont toujours très populaires ici (EXPLOITED, UK SUBS... ont concervé un public fidèle), mais est-ce une manière d'être rebelle dans la société contemporaine, en habits millésimés 1977. Je pense qu'il y a souvent plus de « punk » dans le mouvement techno des free parties, dans la sous-culture gothique ou dans la façon dont LAVENDER PILL MOB vit l'indépendance et une certaine forme de liberté artistique, qu'en pensez-vous?


Le Punk Rock c'est vouloir être un Sex Pistol, et à l'époque avoir un super look. Pur et simple, vous pourriez dire...

Etre punk concerne ta liberté d'expression et tes réactions aux choses que tu vois et qui ne correspondent pas à tes idées et idéaux. C'est un truc de la classe ouvrière qui fait que tu campes sur tes positions et mets au défis les opinions que tu ne partages pas. Depuis le 9/11, nos gouvernements respectifs ont commencé à grignoter nos libertés , alors peut-être qu'une nouvelle explosion punk rock ne serait pas déplacée. J'adorerais aller voir les CLASH ou SUBWAY SECT ou Johnny Thunders ou les RAMONES, mais peu de cette génération sont encore en vie alors nous avons besoin de nouveaux révolutionnaires. Je ne suis pas bien sûr de porter des pantalons bondage à nouveau, mais plus mon pantalon en cuir sexy avec un nouveau tee-shirt Anarchy. Ce look est éternel et « Mikes Bikes » va vous aider à partager cet état d'esprit.


Stanislas

mardi 1 novembre 2005

Traduction par Eve P.